Delicious, un outil tout simplement délicieux!

Un des éléments qui me passionnent dans l’Internet, est la découverte et le réseautage avec des passionnés.  Il y a quelque temps et grâce à Philippe Martin, j’ai fait l’agréable découverte d’une d’entre elles:  Florence Meichel.  Suite à son billet, voici quelques précisions pourquoi j’apprécie de plus en plus utiliser Delicious pour colliger, organiser et partager mes favoris d’adresses Web (URL) dans l’Internet.

Au moment d’écrire ces lignes, j’ai déjà 330 favoris enregistrés, commentés, « taggés » et disponibles publiquement dans l’Internet.  Avec ses presque 6500 favoris, je n’ai pas l’intention de rivaliser avec mon copain Philippe.

En fait, Delicious constitue mon premier blog de références.  J’ai démarré la gestion de mon compte pour permettre aux participants de mes formations de consulter à loisir les références partagées et de profiter des autres trouvailles que je découvre progressivement.

Voici un court vidéo pour mieux « visualier » cette application.

Se créer un réseau de chercheurs d’inspirations et de solutions

À partir de mon propre compte, je peux repérer d’autres personnes ayant enregistré les même favoris dans tout le réseau Delicious mondialement.  Leur nombre est indiqué à droite du favori dans un fond bleu.

Ce nombre indique les détenteurs d’un compte Delicious ayant soit une perspective d’analyse de Web similaire à la mienne, soit une sensibilité à certains sujets qui m’intéressent.  Parmi eux, je peux certainement trouver au moins un veilleur qui se distingue par la qualité de ses trouvailles.

En prenant soin d’explorer et de qualifier les trouvailles des autres, il est possible de développer votre réseau de veilleurs Web en devenant un « fan » de ceux qui vous intéressent (consulter onglet « Network » en haut de la page).  Ainsi, vous pourrez suivre l’évolution du fruit de leurs recherches dans le Web.

Le tag – puissant levier à la veille stratégique et concurrentielle

Chaque favori est catégorisé par au moins un tag c’est-à-dire un mot clé représentant l’essentiel du contenu du favori enregistré.  Voici quelques petits trucs précieux pour vous permettre de l’exploiter au-delà de la simple banque de références:

  1. Il est possible d’interroger un seul tag de la banque de favoris de n’importe quel compte Delicous public.  Ainsi, cela vous permet de concentrer votre recherche en fonction de mots clés spécifiques.
  2. Vous pouvez vous inscrire au flux RSS d’un compte Delicious au complet ou celui d’un tag précis pour être informé automatiquement de tout nouvel enregistrement.
  3. Vous pouvez même vous inscrire à un tag pour « intercepter » les trouvailles d’autres abonnés de tout le réseau Delicious ayant enregistré un favori public avec ce même tag.

Le commentaire – pour vous souvenir et/ou transmettre un message à votre réseau.

Généralement, j’inscris un commentaire avec chaque favori enregistré pour souligner l’essentiel de son contenu, pour aider la compréhension de ceux de mon réseau qui s’intéressent à mes trouvailles ou pour leur faire un petit clin d’oeil au passage.

Ce qui manque à mon bonheur…

Ce que je n’ai pas encore trouvé, c’est le moyen d’identifier le propriétaire de certains comptes Delicious de manière à pouvoir entrer en contact avec ceux qui m’épatent ou avec ceux avec qui j’aimerais échanger davantage.

Et vous, comment exploitez-vous Delicious?   Peut-être utilisez-vous une autre application pour gérer vos trouvailles?

Commentaires

Ha, te voilà tomber en amour avec Del.icio.us !!
Tout à fait d’accord avec toi en ce qui concerne le nom des propriétaires des comptes.
Sache aussi que je contribue avec plusieurs autres à Aaaliens.com qui agrège les favoris Del.icio.us. Une autre utilisation push et média très intéressante. Yahoo a vraiment fait une bonne affaire en mettant la main dessus il y a 4 ans pour une bouchée de pain.


Mon « amour » grandit à chaque fois que j’y ajoute mes trouvailles et que je les partage à d’autres. Merci pour aaaliens.com. Je ne connaissais pas autrement que par les liens que tu partages dans Twitter/FB. Je vais y jeter un coup-d’oeil…


[…] C’est pourquoi, en plus de Florence Meichel que je vous avais parlé dans mon billet sur Delicious, les Mario Asselin, Patrick Giroux,  François Guité, Karl Kapp et Steve Hargadon […]


Une autre utilisation possible et très enrichissante pour la génération future (pour répondre à la question posée) est dans le milieu de l’éducation. Étant moi-même étudiante maître TIC du BEPP(Bac en enseignement préscolaire primaire) nous avons vu ce site merveilleux d’un point de vu pédagogique. Les 2 gros problèmes de la recherche internet dans le milieu scolaire est le foisonnement de site de 28ans et plus et le langage souvent inadapté aux jeunes du primaire. Quel meilleur moyen de faire faire une recherche sécuritaire via ce site merveilleux!!! De plus, étant un signet COLLABORATIF, il est facile de demander aux parents de trouver un site sur un sujet et de le glisser dans le signet au lieu de chercher une dizaine ou vingtaine de sites seulement. Il ne reste à l’enseignant qu’à valider les sites, non à les trouver.

J’espère que cela répond à ta question. 😉


@Myriam Effectivement, un enseignant pourrait gérer un compte pour ses élèves (et adapter les trouvailles et le langage en conséquence) et un autre pour ses pairs afin de stimuler la collaboration entre professionnels.


Écrire un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)