L’impact de la nouvelle orthographe! (5/7)

Ma nièce Noémie –  élève au 2e secondaire

La nouvelle orthographe est le sujet de toute une controverse.  Faut-il l’appliquer immédiatement ou attendre l’obligation de le faire?  L’an dernier, mon enseignante de français en secondaire 1 ignorait le contenu de celle-ci.  Elle était dans l’incapacité de nous l’enseigner.  Il fallait donc lui apporter une preuve, dans un livre de référence, pour lui justifier ce qui n’était pas des erreurs, mais bien un texte écrit avec la nouvelle orthographe.

Cette année, en secondaire 2, mon professeure de français nous l’enseigne.  Lorsque nous faisons des cours théoriques, elle nous explique, s’il y a lieu, les modifications apportées à une règle orthographique, par la nouvelle orthographe.  Elle écrit souvent avec celle-ci, mais je doute fort que les élèves de mon âge tentent de l’apprendre.  Certains professeurs ignorent totalement cette nouvelle orthographe même si celle-ci touche leur matière.

Mon amie m’a dit qu’elle n’avait pas l’intention de l’apprendre, tout simplement parce qu’elle était déjà assez mélangée avec l’ancienne orthographe.  Les professeurs acceptent néanmoins les deux.  Par contre, certains abusent de cette marge de manœuvre pour justifier leurs erreurs par la nouvelle orthographe même s’ils ignoraient complètement ces nouvelles règles.

Pour ma part, je trouve que l’apprentissage de la nouvelle orthographe est très important.  De cette façon, nous aurons une base si celle-ci devient obligatoire.  Elle simplifie tellement l’orthographe, sans pour autant la changer du tout au tout.  Alors pourquoi me casserais-je la tête à savoir où mettre des traits d’union entre les chiffres, si je sais parfaitement qu’avec la nouvelle orthographe, il y en a partout?

P.S.

Ce billet fait partie d’une co-création familiale expliquée dans le premier figurant dans cette liste.  Les billets seront hyperliés progressivement au moment de leur publication.

Commentaires

Aucun commentaire jusqu’à présent.

Écrire un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)