Archives octobre 2013

Transformer la confusion en confiance

Confusion, peur et perte de contrôle

Sans l’avouer publiquement, plusieurs chefs d’entreprises et leurs conseillers sont confus dans les décisions liées à l’exploitation du numérique et de l’Internet pour le développement de leurs affaires.

De plus, plusieurs ont le sentiment d’avoir perdu le contrôle de leur temps.  Ce n’est pas différent chez nos dirigeants politiques et décideurs régionaux en développement économique.

Par exemple, les conseillers stratégiques reçoivent de plus en plus de demande d’assistance (financière et/ou accompagnement) d’entrepreneurs ayant, soit un produit ou service dont la commercialisation est principalement basée sur l’exploitation du Web, soit le produit est le développement d’une application ou d’un environnement numérique.

Malheureusement, la majorité n’ont pas les bases pour évaluer ces opportunités et les risques inhérents.  Cette incapacité d’analyse augmente le risque d’échec ou, du moins, réduit l’efficience et la rentabilité de leurs investissements.

Partons la mer est belle?

Un capitaine de bateau ne laisse jamais les commandes de son navire à son ingénieur mécanique.  Pourquoi les chefs d’entreprises et les dirigeants confient-ils leurs stratégies d’affaires numériques à des professionnels «techno»?

Est-ce possible…

  • qu’ils naviguent sur une mer inconnue?
  • que leur équipage n’aient pas les connaissances pour les conseillers?
  • qu’ils ne savent pas quels types de navires utiliser?
  • qu’ils ignorent les repères pour guider leurs routes?
  • qu’ils soient dépourvus lorsque le climat change subitement?

Icebergs à l’horizon.  Les voyez-vous?

Savez-vous…

Pourquoi affaires numériques internationales?

Pourquoi affaires numériques et non électroniques?

La force des entreprises sur le Web ne réside pas uniquement dans leurs systèmes liés électroniquement.

La puissance de Google et d’Amazon ne provient pas de leur capacité à afficher des produits ainsi qu’à transiger sur le Web.  Ces géants sont construits et continuent de progresser grâce à de puissants algorithmes d’analyse qu’ils font évoluer et qui leur permettent d’agir autant globalement que localement au rythme des clients “branchés”.

Les entreprises qui se démarquent disposent d’une intelligence à exploiter mathématiquement les données fournies par les gens (clients, employés ou autres), par leurs systèmes, par ceux de leurs partenaires ou celles disponibles en flux continue dans l’Internet.

À propos, est-ce que l’intelligence de vos systèmes est limitée par vos connaissances?

Pourquoi les affaires numériques sont internationales?

L’Internet est naturellement international.  Il est un environnement de communications entre les gens et les systèmes qui se développe selon les intérêts et la langue des gens et des systèmes; non de leur géolocalisation.

Naturellement, la boutique locale a tout intérêt à se faire repérer par ses clients dans sa région.  Toutefois, il n’est pas rare de rencontrer un commerçant régional et performant sur le Web qui attire l’attention de clients dans d’autres pays.  Ce n’est pas tout d’attirer l’attention, toujours faut-il pouvoir livrer dans ces pays.

En affaires numériques, la vitesse de réaction (proximité temporelle) est plus importante que la localisation géographique.  Google, Amazon et Ebay affectent déjà le marché des entreprises et des commerces des régions sans que ces dernières le réalisent.

Finalement, avec l’accueil grandissant de québécois nés dans d’autres pays, vendre à un client immigrant c’est comme vendre à l’international avec l’avantage de ne pas avoir à composer avec les contraintes douanières.

L’Internet:  la toile d’affaires numériques internationales