Changer les résultats un regard à la fois

Alexandre est une belle surprise dans ma vie.  Il faisait parti d’un ensemble tricoté serré avec son frère lorsque j’ai invité Nancy, leur mère et mon amoureuse, à venir vivre avec moi et mes enfants.

A ce moment, je n’avais pas calculé que tous nos enfants étaient au seuil de leur adolescence et d’une surproduction d’hormones à venir. Bof, je me disais que je saurais composer avec ce qui se présenterait.

Sauf que…

Avant lui, personne n’était venue bousculer autant mes valeurs comme homme et comme parent.  Il était complètement l’inverse de ma personnalité et je ne pouvais pas “lire” en lui. Je ne réussissais pas à figurer comment être un guide sans être son père.

J’ai naturellement adopté une attitude plus rigide au départ qui n’a eu aucun effet à l’école ou à la maison.  Même si elle tentait de le camoufler, Nancy était triste d’être prise entre l’arbre et l’écorce.

Et si…

Je me suis dit: et si je le voyais déjà comme un homme en contrôle de sa vie?  Pas un simple rêve, mais la vision claire d’un homme responsable de ses actions, des autres et de son avenir?

À ce moment, j’ai cessé d’espérer qu’il change de comportements et je me suis entraîné à changer mon regard vers lui.  J’étais curieux de le décoder et non intéressé à le diriger.  

Comme lorsqu’on arrose une plante, lentement et sûrement, j’ai intégré cette nouvelle habitude.  Il ne l’a jamais su avant aujourd’hui.

Wow!

Ce changement de regard a eu plus d’impact que je ne l’avais imaginé. Non seulement il est devenu un homme plus complet, mais ça m’a encouragé à ajuster mon regard avec tous les gens autour de moi.  

Le plus étonnant est que même s’il avait le plus de difficulté à aimer l’école, il a été le premier à dénicher un emploi stable qui le rend heureux.

Maintenant il habite tout près et fait souvent un saut à la maison pour discuter. Je savoure ce lien particulier et privilégié qui s’est forgé.  J’ai beaucoup d’admiration pour l’homme qu’il est et comment il rayonne autour de lui.

Je me permets de croire que cela n’a pas eu d’impact positif que sur lui. Aujourd’hui, tous nos enfants vivent heureux avec un amoureux ou une amoureuse qui les complètent harmonieusement. Ils exercent un métier ou une profession qu’ils aiment.  Nancy et moi sommes très heureux et fiers d’eux.  Les petits enfants s’en viennent… 😉

Cette nouvelle habitude a changé ma vie, la sienne, celle de nos enfants…et de mes affaires

Des surprises vous attendent

Dans ce billet, je décris le cheminement qui m’a permis de dissiper mon brouillard professionnel, d’ajuster mon focus et de définir ma vision. De nouvelles opportunités passionnantes se manifestent maintenant.

Depuis quelques mois, je contribue à changer le regard de conseillers qui accompagnent des entrepreneurs.  Les résultats ne cessent de me surprendre.  

Non seulement mon approche synergise leurs G.P.S, leur “lecture” en affaires numériques et leur esprit d’équipe, mais ils me font réaliser qu’elle pourrait synergiser les immigrants investisseurs, des initiatives en développement durable et les G.P.S. en éducation.  

Voir les résultats avant d’y goûter

Les cul-de-sacs dans nos vie et nos affaires ne sont que les conséquences de notre incapacité à voir autrement.  Combien de PME “poussent” leur message dans l’Internet et n’ont pas davantage de résultats?  

Au lieu de pousser, si vous tentiez d’inspirer ceux que vous souhaitez séduire et conserver comme clients? Savez-vous où et comment regarder?

En changeant votre regard et inspiré par les résultats limpides devant vous, le processus de changement d’habitudes devient presque inconscient, mais ô combien puissant!  

Commentaires

Tout un témoignage, c’est très touchant quelle ouverture d’esprit, c’est une belle manisfestation d’amour et de respect. Tu es le plus grand gagnant dans cette démarche, c’est inspirant, je suis très heureuse que tu sois dans la vie de ma meilleure amie.


Merci Louise. Nous sortons tous les deux gagnants. Cette expérience m’a fait réaliser que nous pouvons changer ce qui nous entoure en changeant notre regard; autant personnellement que professionnellement.


Nous avons tous tendance à demander aux autres de s’adapter à nous plutôt que faire l’effort de nous adapter à eux. C’est possiblement une des raisons pour lesquelles nous hésitons à faire l’investissement personnel requis pour bien nous connaître. Un vieux sage du nom de Socrate, il y a 2300 ans, prônait déjà d’aller vers soi-même pour devenir libre, d’être juste et d’apprendre à aimer… Toutes choses encore très vraies, même à l’âge du numérique.

Nous sommes nés dans une société qui a voulu nous enseigner la spiritualité sur les bancs d’école. Malheureusement, on peut le constater, le résultat pervers c’est que l’on a pas appris à simplement y penser. Merci Luc de ce magnifique rappel!


Merci Gilles pour ton commentaire. Désolé pour le délais à y répondre. Il s’est faufilé sans que je le remarque au départ.

Il est plus facile de critiquer les autres que de changer nos perceptions et nos habitudes.

En m’inspirant de la sagesse de Socrate, le bonheur dans nos vies et le succès dans nos affaires sont davantage le résultat de « spéléogie » intérieure que d’exploration spatiale.

Je suis justement en train d’écrire un billet à ce sujet: « Think inside your box! » 😉

Écrire un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)