Catégorie : Approvisionnement

Approvisionnement numérique international

L’approvisionnement numérique international est l’ensemble des G.P.S. (gens, processus et systèmes) pouvant améliorer les performances écohérentes des entreprises et réduire les risques en conformité, en intégrité et en fluidité logistique des fournisseurs provenant de partout sur la planète.

Approvisionnement

L’approvisionnement est trop souvent méconnu et non valorisé en gestion dans les organisations.

L’approvisionnement est un pouvoir politique qui influence notre richesse et notre qualité de vie. Les consommateurs en sont de plus en plus conscients. Les lobbyistes le sont depuis longtemps. Nos politiciens sont malheureusement vulnérables aux chants de ces sirènes. Notre planète est menacée par nos G.P.S. en approvisionnement.

L’approvisionnement est plus que la simple acquisition de biens et de services. Il est d’importance stratégique pour livrer de la valeur aux clients à leur rythme et dans leurs canaux de communication préférés.

L’approvisionnement est l’ingénierie inverse du marketing. Les leaders en approvisionnement sont des actifs sous-utilisés en développement de marchés numériques internationaux et domestiques.
Lisez la suite »

Savoir écouter activement vos clients sur le web pour ajuster vos stratégies en approvisionnement

Co-écrit en étroite collaboration avec Angel Ruiz et Jean-François Bélisle, voici le dernier d’une courte série de cinq(5) billets inspirés du thème: Intelligence des systèmes en approvisionnement (Big Data / BI)

 

Avoir une présence web aujourd’hui n’est plus un avantage concurrentiel, c’est désormais une nécessité, mais comment tirer profit de ce que le web peut nous offrir pour ajuster nos stratégies en approvisionnement?

Posséder un site de commerce électronique est un pas vers une meilleure connaissance de votre client, mais encore faut-il que celui-ci soit bien opéré et qu’il puisse répondre aux besoins de vos clients.  Pour plusieurs gestionnaires d’entreprise, 3 questions toutes simples sont souvent au cœur de leurs stratégies d’amélioration de leur approvisionnement:

  1. Quels sont les besoins de leurs clients en termes d’approvisionnement?
  2. Comment mesurer le niveau de satisfaction de leurs clients?
  3. Comment satisfaire ces besoins?


Lisez la suite »

Gérer l’intégrité et le coût total en approvisionnement des appels-d’offres

Co-écrit en étroite collaboration avec Angel Ruiz et Jean-François Bélisle, voici le quatrième d’une courte série de cinq(5) billets inspirés du thème: Intelligence des systèmes en approvisionnement (Big Data / BI)

Mise en contexte

Vous avez reçu une soumission provenant de deux fournisseurs (A et B) avec sensiblement les mêmes caractéristiques:

  • produit ou service à un prix équivalent
  • ils se trouvent dans un rayon de 50 km de votre entreprise
  • ils ont un service à la clientèle équivalent
  • ils possèdent le même nombre d’années d’existence

Toutefois,

  • le fournisseur A a un historique de facturer des “extras” équivalents en moyenne à 15% du montant de sa soumission originale tandis que le fournisseur B livre son travail à l’intérieur des prix soumis.
  • le fournisseur B répond à vos requêtes en moins de 30 minutes après la transmission d’un courriel tandis que le fournisseur A répond toujours que le lendemain
  • le fournisseur A vous coûte en moyenne 30% de plus en temps de suivi par votre personnel que le fournisseur B
  • les évaluations de qualité du fournisseur B sont toujours supérieures de 50% à celles du fournisseur A
  • le propriétaire du fournisseur A a été accusé de corruption suite aux enquêtes de l’Escouade Marteau, mais pas le fournisseur B
  • le fournisseur B vend également à l’international et est un membre C-TPAT de niveau 3


Lisez la suite »

Transformer la culture de gestion des urgences en anticipation de tendances : un point de départ

Co-écrit en étroite collaboration avec Angel Ruiz et Jean-François Bélisle, voici le troisième d’une courte série de cinq(5) billets inspirés du thème: Intelligence des systèmes en approvisionnement (Big Data / BI)

 

Le responsable aux approvisionnements est souvent vu comme celui qui éteint les feux, celui qui résout les problèmes.  Or cette vision réactive de la gestion ne correspond pas au virage stratégique embrassé par la profession car elle est loin de permettre d’atteindre le véritable potentiel des approvisionnements comme source de création de valeur pour l’organisation.

S’il est vrai qu’il vaut mieux prévenir que guérir, le bon gestionnaire est donc celui capable d’anticiper et d’éviter les situations difficiles, celui vers qui tous les autres se tournent lorsqu’on cherche une vision, une direction, celui capable de nous indiquer la bonne route…

Mais comment le faire dans un environnement complexe comme celui des approvisionnements?


Lisez la suite »

L’intelligence de vos systèmes est-elle limitée par la vôtre?

Co-écrit en étroite collaboration avec Angel Ruiz et Jean-François Bélisle, voici le second d’une courte série de cinq(5) billets inspirés du thème: Intelligence des systèmes en approvisionnement (Big Data / BI)

 

Vous êtes assis sur un actif incroyable dont vous ignorez la valeur.  Vos systèmes accumulent des données qui « dorment » et auxquelles vous ne vous référez presque jamais.  Parallèlement, l’Internet contient d’innombrables flux continus de données qui pourraient vous rapporter gros si vous pouviez les intercepter et leur donner du sens.

Savez-vous comment en profiter?

Du baseball à l’approvisionnement

En 2003,  Michael Lewis a publié le livre “Moneyball:  The Art of Winning an Unfair Game” qui a inspiré le film du même nom lancé en 2011 et mettant en vedette Brad Pitt.


Lisez la suite »

Êtes-vous un professionnel numérique ou dépassé?

Co-écrit en étroite collaboration avec Angel Ruiz et Jean-François Bélisle, voici le premier d’une courte série de cinq(5) billets inspirés du thème: Intelligence des systèmes en approvisionnement (Big Data / BI)

 

Êtes-vous un bon ou un excellent gestionnaire?  

Dans son livre De la performance à l’excellence, Jim Collins et son équipe ont cherché à comprendre ce qui permettait à une entreprise de passer le stade d’une bonne entreprise à une excellente.  Un de ces facteurs est la capacité des gestionnaires à exploiter judicieusement les catalyseurs technologiques. Toujours faut-il les connaître…

Dans une économie liée numériquement à l’échelle planétaire, les gestionnaires se doivent d’améliorer leurs GPS (Gens-Processus-Systèmes) en approvisionnement numérique.

Les Gens avant les Systèmes

Au-delà des “buzzwords”, que savez-vous des algorithmes, du BI (Business Intelligence) et du Big Data?  Il s’agit bien plus que de concepts à la mode.  En 2013, ce sont des connaissances que tous les chefs d’entreprises et gestionnaires devraient pouvoir exploiter pour savoir et non deviner.


Lisez la suite »

L’agriculture et l’agroalimentaire numérique

Cette conférence a été co-préparée et co-animée en complicité avec deux leaders « branchés » en production laitière au Québec: Sabrina Caron et Frédéric Marcoux.

J’en profite pour les remercier chaleureusement pour leur entière collaboration et leur veille permanente.  Leur curiosité, leurs « antennes » et leur volonté à faire circuler l’information font d’eux des actifs précieux sur lesquels l’industrie doit investir pour capitaliser au profit de tous ses acteurs.

Nous avons livré cette présentation dans le cadre du premier colloque des technologies d’informations en agriculture et en agroalimentaire au Québec du CRAAQ (Centre de Référence en Agriculture et Agroalimentaire du Québec).


Lisez la suite »

Intégrité, traçabilité et fluidité logistique

Vos bottines suivent-elles vos babines?

J’ai toujours partagé à mes enfants ces deux messages:

  • ce n’est pas ce qu’ils disent qui m’importe, mais ce qu’ils font.
  • nous ne pouvons livrer que deux choses dans la vie:  des résultats ou des excuses.

En affaires, est-ce que votre logistique est aussi fluide et intègre que ce que votre site Web et/ou vos vendeurs prétendent?

Ce n’est pas tout de vendre, il faut livrer…avec la qualité et dans le temps attendu

Dans quel pourcentage respectez-vous vos promesses de livraison?  Je ne parle pas uniquement de produits, mais de réponses aux questions de vos clients.

  • Livrez-vous davantage d’excuses que de résultats?
  • Qu’est-ce qui se cache derrière vos excuses?
  • Quel est l’impact de ces délais sur la valeur perçue par les clients?
  • Disposez-vous du GPS pour évaluer votre niveau d’intégrité?

Votre logistique est-elle fluide et intègre?


Lisez la suite »

Ce n’est pas tout de vendre, il faut livrer!

Colourfull containers in Barcelona logistic port

Mardi prochain le 17 janvier 2012, je participerai au prochain eCommerceCamp co-organisé par Adrien O’Leary et Cedric Fontaine.

Un rappel pour certains et une découverte pour d’autres, je suis un expert des programmes C-TPAT, PEP et SAFE.  Je suis également l’auteur du premier guide de conformité francophone du programme C-TPAT en 2003.

Enfin!  On va pouvoir discuter de processus logistiques intégrés à une stratégie commerciale numérique performante et intelligente. Yes! 😉

Intégrité (qualité et sécurité), traçabilité et fluidité logistique sont trois concepts et valeurs qui me passionnent, qui sont intrinsèques à mes stratégies d’affaires et qui démarquent les leaders de classe mondiale.

J’ai bien hâte d’échanger avec les participants qui se joindront à nous.

GPS: pour générer des profits dans l’Internet

Qu’il s’agisse de gestion des approvisionnements ou de toutes autres fonctions d’affaires, le succès d’une entreprise dépend de la qualité de son GPS (ses Gens, ses Processus et ses Systèmes); pas l’inverse.

Vous mettrez les meilleurs systèmes du monde à la disposition des employés, si les processus n’ont pas été optimisés au départ et que les employés ne sont pas en mesure de générer de valeur en les utilisant, ils vous seront inutiles.

–  G (Gens)

Le principal G c’est vous!

Quel est votre niveau d’alphabétisme ou de littératie des meilleures pratiques d’affaires intégrées par l’Internet?  Êtes-vous disposé à changer vos habitudes de communication pour vraiment en profiter?

Votre capacité à exploiter le plein potentiel de l’Internet est fonction d’une simple équation:

Curiosité + Confiance en soi + Capacité de lecture des bases et des dynamiques d’affaires dans l’Internet.

Votre curiosité ne dépend que de vous.  Votre confiance à explorer grandira proportionnellement à l’investissement de temps que vous mettrez à mieux l’apprivoiser.  Quant à votre capacité de « lecture » c’est-à-dire votre capacité à repérer et à décoder les opportunités et les risques dans l’Internet, c’est ici que je peux vous aider.

Qui sont les autres G qui vous entoure?

Est-ce que le personnel de vos fournisseurs est capable de livrer les résultats à votre rythme, selon vos attentes et dans votre canal de communication préféré?

Internet étant à l’image de notre société, il existe de bonnes personnes avec qui vous pouvez conclure de bonnes affaires.  Cependant, il en existe également d’autres ayant une moralité douteuse.  Êtes-vous capable de les qualifier et de collaborer avec les meilleurs sans vous déplacer?  C’est tout à fait possible!

Premièrement, « voir » l’Internet autrement

L’Internet n’est pas un outil,  un média ou une méga bibliothèque.  Il est un puissant environnement de communication entre systèmes et humains où l’acheteur peut diriger le dialogue.

Les affaires dans l’Internet sont naturellement…intern@tionales.  Votre nouveau fournisseur n’est qu’à un clic, un coup de téléphone IP ou un « Web-meeting ».  La distance qui vous sépare d’eux se calcule en bits et en fractions de seconde;  non en atomes et en km.

Cet environnement évolue selon les langues maîtrisées (langues humaines et langage des systèmes) et les intérêts communs:  pas la localisation des humains/systèmes impliqués dans la communication.  Il redéfini mêmes les paradigmes de frontières; surtout lorsqu’un produit est composé d’octets transmis numériquement vs des atomes qui doivent être transportés physiquement.

Pour « voir » l’Internet autrement, il faut « voir » les outils qui nous y donnent accès avec un autre regard.  Par exemple:  «Computer is not a box, the computer is a doorway. » (Wikinomics p. 267).  Votre ordinateur, votre téléphone intelligent ou votre nouveau Ipad ne sont que des « passages » vers un environnement qui ne cesse d’évoluer.

Ne restez pas dans votre zone de confort trop longtemps.  La pression pour s’y adapter ne fait que commencer.  Ce n’est pas une option, mais une condition de survie pour les entreprises d’aujourd’hui.

Internet, là où l’acheteur peut diriger le dialogue!

« … / consumers drive their purchase by search.  They expect speed, customization and an increasingly active role in interactions with companies” (Competing in a flat world, p.207)   À chacune de vos requêtes, que vous livrent vos fournisseurs?  Un silence éloquent ?  Des résultats pour vous satisfaire ou des excuses pour vous décevoir?

À cause de la multiplicité des choix disponibles via Internet, les attentes des acheteurs sont nettement supérieures et leur niveau de tolérance est significativement réduit;  tant pour le magasinage sur Internet que chez les fournisseurs locaux.  L’évolution de la dynamique commerciale dans l’Internet influence directement celle « sur le terrain ».

–  P (Processus)  –

Sur quels P devriez-vous concentrez votre attention?

D’abord, sur quel(s) produit(s) ou service(s) devez-vous concentrer votre attention?  Produits finis, OEM, MRO, commodités, composantes, matières premières, véhicules, équipements, énergie, services conseils, financiers, logistique, RH, télécommunications, systèmes d’information, communications traditionnelles, communications Web, brevets, design, logiciels, applications SaaS, …

Ensuite, il faut savoir quel devrait-être votre focus.  À quelle étape consacrez-vous la majorité de votre temps?

  • Trouver de nouveaux fournisseurs?
  • Qualifier les plus pertinents avant de transiger?
  • Négocier avec eux?
  • Transiger et assurer le suivi?
  • Gérer la logistique de transport et d’entreposage au besoin?
  • Recevoir et intégrer le produit/service acheté à votre GPS?
  • Évaluer les fournisseurs?

Matrice de Kraljic

Pour identifier les meilleures pratiques d’affaires intégrées par l’Internet en fonction de vos priorités, il importe également de classer ses dernières selon cette matrice.  Je tiens à remercier Christian Tremblay pour m’avoir inspiré à ce niveau. (Un autre exemple de la force d’un réseau)

Elle nous permet d’adapter les stratégies en fonction de l’impact sur les profits et le niveau de risque pour chaque produit/service.

Pour chacun des produits/services dans chacune des sept(7) étapes en gestion des approvisionnement précédemment mentionnées, les meilleurs sous-environnements Web, les processus les plus efficaces et les systèmes à considérer vont varier selon le niveau de profit-risque qu’il représente.

–  S (Système)  –

Quel S choisir?

C’est ici que le travail commence!  Il n’y a pas de formule à « copier-coller ».  Une meilleure pratique peut être recommandée pour une combinaison produit ou service – étape –  risque/profit et non pour une autre.

Par exemple, les enchères inversées sont idéales comme stratégie de négociation pour les produits/services à « effet de levier », mais à proscrire pour ceux plus « stratégiques ».

L’automatisation des transactions entre systèmes est à rechercher pour les produits/services « non-critiques » tandis que la qualité des relations humaines avec les fournisseurs « stratégiques » est primordiale.

Il faut donc avoir une lecture claire de votre portefeuille d’approvisionnement pour ainsi adapter votre approche et générer le maximum de résultats.

Quel est l’état de votre GPS?

Les meilleures pratiques d’affaires intégrées par l’Internet en gestion des approvisionnements doivent tenir compte…

  • …des Gens c’est-à-dire vous et ceux qui avez qui vous devez communiquer.  Quelles sont les valeurs, les habitudes, les connaissances à considérer et à actualiser?  Avez-vous besoin de formation pour améliorer votre capacité de « lecture » et d’analyse des meilleures pratiques d’affaires dans l’Internet?
  • …des Processus sur lesquels vous concentrer.  Peut-être mériteraient-ils d’être cartographiés et amincis (« lean« )?  Cet exercice vous ferait économiser un temps précieux que vous pourriez investir dans votre formation ou dans l’amélioration de vos relations avec les fournisseurs stratégiques.
  • …de la capacité de vos Systèmes internes à « communiquer » avec d’autres à l’interne et à l’externe. Devriez-vous songer à exploiter davantage les solutions « open source » et/ou disponibles sur le « cloud« ?  La crainte n’est stimulée que par l’ignorance.  Les environnements et les applications en mode « cloud » permettent un gain d’efficacité et une économie remarquable avec un niveau de risque acceptable pour plusieurs petites et grandes sociétés.

Responsable des relations avec les fournisseurs

Pour tirer profit de l’Internet, vous devrez disposer ou développer des habilités dans trois grands champs de compétences:

Le langage humain c’est-à-dire vos talents de communication:  autant en personne que via Internet.  On peut transmettre le même message en face-à-face, par courriel, via LinkedIn, via Twitter, via Youtube, …  ll faut apprivoiser chaque sous-environnement et comprendre comment adapter la teneur du message à livrer.  Savez-vous comment exploiter Skype pour qualifier un nouveau fournisseur à l’international?

La connaissance de l’industrie dans laquelle vous évoluez.  Non seulement sur le territoire que vous desservez, mais à l’échelle mondiale.  Rappelez-vous, l’Internet n’a pas de frontières au niveau des communications.  Des compétiteurs d’autres pays scrutent maintenant ce qui se fait dans votre territoire et vous pouvez faire de même.

Le langage des systèmes.  Sans être programmeur, il importe de comprendre quelques bases pour vous permettre de bien évaluer les sous-environnements ou les applications Web à considérer.  Ça vous donnera de meilleurs arguments pour négocier avec vos prestataires de services Web et informatique.

Dans cet esprit, j’ai déjà précisé les tâches et les requis d’un nouveau poste de Responsable des relations avec les clients.  Que vous manque-t-il pour gérer les relations avec les fournisseurs avec la même agilité « online » et « offline »?  Ah oui, Un ordinateur peut-il remplacer un acheteur?

Le Web2.0 et les réseaux sociaux dans tout ça?

Malheureusement, vous ne pouvez pas tout trouver avec Google.  Qu’il s’agisse de LinkedIn, Facebook, Twitter, Youtube, SlideShare ou autres, ces réseaux peuvent constituer de puissants environnements pour vous permettre de trouver un meilleur fournisseur et pour obtenir des avis d’appréciation sur eux.

Toutefois, que ce soit dans l’Internet ou dans la nature, la qualité de votre réseau est proportionnelle à la qualité des gens avec qui vous entretenez des communications.   Pour ne pas perdre votre temps, vous devrez ne pas faire de compromis sur la qualité des gens que vous voudrez suivre ou qui vous suivront en retour.  Vous devrez également investir pour apprivoiser les particularités et les dynamiques de ces réseaux.

FOCUS20 pour vous aider

Avec d’autres complices professionnels en exploitation du potentiel d’affaires de l’Internet, nous avons démarré le réseau FOCUS20 en 2009 .  À tous les deux mois, des passionnés experts, des chefs d’entreprises et d’autres leaders en développement des affaires viennent partager dans un esprit de convivialité.

Nous ne cherchons pas à échanger des cartes d’affaires, mais à améliorer la littératie en affaires Web des participants.  Que pensez-vous d’organiser un FOCUS20 – spécial Approvisionnement?

Collaborer pour apprendre et synergiser pour profiter!

Christian Tremblay m’a également inspiré en me partageant une autre de ses découvertes:  La Boîte à outils de l’acheteur.  En synergie avec d’autres leaders que pensez-vous d’explorer l’adaptation du GPS de la Boîte à outils de l’acheteur dans l’Internet?

En fait, ce que à quoi je vous invite, c’est de penser et d’évoluer en réseaux.  La simple lecture de ce texte peut stimuler votre intérêt, mais ne vous permettra pas de développer les savoirs-faire essentiels pour tirer profit du potentiel extraordinaire de l’Internet.

Sur quel projet aimeriez-vous collaborer?  Pour améliorer les performances de notre économie et notre richesse collective, que pouvez-vous offrir pour synergiser le réseau des professionnels en approvisionnement?

Êtes-vous curieux de développer une intelligence en réseau et un réseau intelligent?