Catégorie : G.P.S.

Drummondville intelligente ou connectée?

Résultats de recherche d'images pour « intelligence »

Montréal et Québec s’affairent depuis quelques années à devenir des villes intelligentes. À l’échelle planétaire, toutes les grandes capitales et métropoles sont engagées dans cette voie. Chacune aspire à devenir une ville intelligente … vraiment?

Nous sommes au cœur d’un point de bascule unique dans l’histoire de l’humanité.  Il est alimenté par le déploiement exponentiel d’applications liées numériquement et mondialement par l’Internet.

Quels sont leurs impacts sur nos vies, notre société et nos systèmes? Qui en profiteront réellement? Les fournisseurs de systèmes ou les citoyens? 

Comment nos élus peuvent-ils …

Lisez la suite »

Startups : accélérateurs de co-apprentissage

Lorsque je lis ou que j’écoute une vidéo qui m’inspire, je prends des notes pour nourrir ma réflexion et pour organiser mes idées. 

Depuis des années, je m’intéresse et participe activement à des projets de co-apprentissage. FOCUS20 est un bel exemple et un puissant laboratoire. En lien avec cet intérêt, voici quelques notes et commentaires de la conférence Décryptage de la transformation digitale donnée par Oussama Ammar à l’EM Lyon.  Oussama Ammar est un des co-fondateurs de The family . 

a

a

Startups – écosystèmes de rebelles pour croissance exponentielle

Lorsqu’on fait référence aux startups, il existe une confusion entre innovation/technologie et croissance.  La raison d’être d’une startup est la croissance exponentielle; pas nécessairement l’innovation.

Le succès des startups ne dépend pas de la technologie non plus, mais essentiellement des RH (ressources humaines).  Ce qui est spécial et unique ne sont pas les systèmes/technologies (S), mais les gens (G).  Le reste est de la commodité; incluant le financement.  Tout commence et finit par les RH.  Par exemple, UBER est un modèle d’agilité et de performance à gérer des fournisseurs de capacité; pas des employés

Une Startup est un écosystème de rebelles qui attire des talents que les autres (entreprises établies) ne veulent pas.  Il souligne avec justesse qu’il est plus facile de trouver un gestionnaire qu’un créateur.
Lisez la suite »

Nos cellules, nos mentors

Ce billet est destiné aux curieux qui veulent apprendre ensemble pour évoluer et innover en organisation intelligente pour co-créer.

L’évolution est le fuit de notre capacité à apprendre ensemble pour nous améliorer individuellement et collectivement.  Notre évolution est-elle aléatoire ou programmée?

L’infiniment petit nous apporte des pistes de réflexions très inspirantes.

a

Un couteau suisse avec 5 lames étonnantes

L’auteur (Perry Marshall) du livre Evolution 2.0 fait la démonstration que nos cellules disposent de codes, d’un langage, de systèmes de communication et de mécanismes de reprogrammation extrêmement sophistiqués et puissants.

Appuyé par une impressionnante revue de littérature scientifique et par des échanges avec des milliers de personnes d’allégeances diverses, il met en lumière cinq (5) processus prouvés scientifiquement qui démontrent l’intelligence et la créativité systémiques des cellules.

1- Les cellules ré-organisent (éditent) leur ADN (composé de multiples codes) selon des règles précises par un processus appelé « Transposition »

2- Les cellules échangent des parties d’ADN avec d’autres cellules par un processus appelé « Horizontal Gene Transfer »

3- Les cellules activent ou désactivent un code pour elles-mêmes ou pour leurs progénitures par un processus appelé « Epigenetics »

4- Les cellules se fusionnent et coopèrent par un processus appelé « Symbiogenesis »

5- Espèces 1 + Espèces 2 = Nouvelles Espèces.  Ce processus s’appelle « Hybridization » (duplication des génomes)

a

« Symbiogenesis » = WOW!

De tous ces processus, la symbiogenèse m’impressionne et me captive.  Imaginez, les cellules sont capables de créations coopératives : symbio (coopération) et genèse (création).  Ce processus peut engendrer des sauts d’évolution aussi soudains que phénoménaux.

Les cellules communiquent entre elles et éditent leurs génomes avec un langage incroyablement sophistiqué: un genre de Esperato « bactériel » (chimique).  Ils vivent en colonies avec des rôles assignés et une allégeance au groupe.  Elles se comportent un peu comme des fourmis ou des abeilles.

a

Dans nos organisations

Par analogie et comme une organisation est vivante, lorsque nous rencontrons une situation où le modèle actuel a cessé de fonctionner, devons-nous…

1- ré-arranger les départements existants?

2- copier de nouveaux éléments d’organisations similaires?

3- simplement fermer ou activer des composantes que nous avons déjà?

4- fusionner 2 organisations similaires?

5- intégrer de nouveaux éléments à l’intérieur de notre organisation?

a

Une 6e lame :  l’apoptose!

Pour une raison inconnue, Perry n’aborde pas ce phénomène en profondeur et pourtant…

L’apoptose (ou la mort cellulaire programmée) est le processus par lequel des cellules déclenchent leur auto-destruction en réponse à un signal. (Source Wikipédia)

Dans son livre “APOPTOSE TECHNOLOGIQUE : LA iPERSONNE ET LA VOLONTÉ DE PUISSANCE”, l’auteur (Pierre Fraser) propose une définition au sens figuré très intéressante:

 “L’apoptose (ou la mort sociale programmée) est le processus par lequel des constructions sociales déclenchent leur autodestruction en réponse à un signal économique, politique ou technologique”

Son essai philosophique expose une réflexion unique et précieuse pour comprendre le chaos social dans lequel le numérique nous entraîne subtilement, rapidement, voire même sournoisement.

Les quatre(4) types d’auto-destruction qu’il décrit l’amène à conclure que “/… l’homme est en train de se réécrire lui-même à travers les technologies numériques…”  Mieux comprendre nous permet de mieux nous adapter aux changements et de programmer notre évolution pour nous améliorer ensemble.

Comme l’auteur m’a confié la gestion de la licence pour ce livre, ainsi que de ses prestations publiques, si vous souhaitez en avoir une copie ou inviter M. Pierre Fraser pour une conférence, écrivez-moi tout simplement.

Si vous avez un Kindle, vous n’avez qu’à me transmettre l’adresse courriel unique associée à votre Kindle (voir dans vos paramètres).  Ainsi, je pourrai vous « livrer » le livre directement sur votre appareil.

a

Organisation sans bureaux pour équipe sans frontières

Les technologies numériques transforment les individus et les organisations.   Dans cet esprit, je donnerai une conférence 8 décembre prochain à Québec sur le thème Organisation sans bureaux pour équipe sans frontières.

Les deux questions à l’origine de cette réflexion sont:

Peut-on gérer une équipe de comptables ou de bureaucrates comme une équipe de programmeurs informatiques?

Comment gérer des équipes de manière asymétrique et asynchronisée?

La conférence partagera le fruit d’une expérimentation avec une quinzaine de professionnels de calibre international répartis sur neuf(9) fuseaux horaires.

a

Apprentissage aléatoire ou programmé?

À la base de chaque communication, il y a une intention.  Inspiré de nos cellules intelligentes, quelles sont nos intentions d’apprendre et de co-créer ensemble?

– Est-ce le fruit d’une expérimentation laissée au hasard qui, comme l’auteur la prouvé, n’aboutit qu’à de l’entropie informationnelle et une perte d’énergie?  ou

– Est-ce que nous devons d’abord réfléchir et établir les codes, le langage commun, les systèmes de communications et les mécanismes de reprogrammation?

Périscope numérique© : intelligent et universel

Cette nouvelle approche stratégique est appréciée et qualifiée par mes clients de « flyée ».   Elle permet de sortir la tête hors de l’eau et d’observer ce qui n’est pas détecté pour faire croître les résultats et/ou établir de nouveaux objectifs.

Un périscope permet de voir et de visualiser (scope) à proximité (peri).

Sa particularité est qu’il sort momentanément d’un environnement pour en examiner un autre.  Sans être détecté par la compétition, il permet de voir et de considérer de nouvelles menaces ou opportunités pour ajuster le tir, la direction et la profondeur.

Il y a une nuance entre voir et visualiser.  Voir les opportunités et les risques permet de les considérer pour alimenter autant les cerveaux humains que numériques. Visualiser permet de d’orienter et d’ajuster les gens, les processus et les systèmes en fonction des cibles identifiées.

Dans l’internet, la proximité qui compte n’est pas géographique, mais temporelle.  Il faut livrer des résultats aux moments et dans les canaux de communication préférés des clients.  Votre localisation n’a pas d’importance.

De plus, vos sources d’innovation et de croissance sont peut-être plus près que vous pensez et déjà à l’intérieur de votre “boîte”.
Lisez la suite »

Piloter à vue ou aux instruments

 

Un voyage à NYC mémorable

Pascal (nom fictif) avait obtenu son brevet de pilote à vue.  Il pouvait piloter un avion que lorsque les conditions du ciel permettaient de voir à l’horizon.

Au début des années 2000, il m’a offert d’aller en Cesna visiter le Internet World Show au Jacob Javits Center à New-York. J’aime l’aventure et j’ai sauté sur l’occasion.  Après m’avoir pris à l’aéroport de Drummondville, hop direction Terterboro.  Que c’est agréable de voir le paysage avec une nouvelle perspective et de se rendre à NYC rapidement.

À l’approche de New-York, nous pouvions observer les files d’avions qui attendaient leur confirmation d’atterrissage aux aéroports JFK et La Guardia.  Ouf!  C’était impressionnant et stressant en même temps.  Je suis resté silencieux pour permettre à Pascal de bien entendre les consignes du contrôleur aérien qui le guidait à l’approche de notre aéroport.
Lisez la suite »

Penser d’abord à l’intérieur de la boîte

Vous connaissez ce test où il faut relier les neuf(9) points par seulement quatre(4) traits droits qui se touchent sans lever le crayon?

Sortez des sentiers battus!  Pour innover, il faut penser en dehors de la “boîte”.  C’est ce que proclament plusieurs gourous en innovation.

Et si les pistes de solutions et d’innovations étaient déjà dans la “boîte” de votre passé, de votre entreprise et de votre réseau d’affaires.

Stephen King et Perry Marshall

Dans On writing, Stephen King décrit son processus qui le guide dans la rédaction de ses “best sellers”. Il partage que ses meilleures inspirations proviennent de son vécu.  Il compare la recherche des sujets et des scènes à de la spéléologie intérieure dans ses souvenirs.

Perry Marshall voue une admiration à Stephen King pour sa façon de décrire ses histoires.  Il propose de puiser également dans notre mémoire pour identifier des sujets évocateurs de “storytelling” dans les blogues ou infolettres. Quels sont les moments où vous avez senti un WOW après avoir dit ou réalisé quelque chose.

Enseigner comme vous aimez apprendre!

Dans son dernier livre «How to come up with great ideas and actually make them happen», Ewan McIntosh fait référence à Larry Rosenstock, fondateur de High Tech High.
Lisez la suite »

CPA, avez-vous besoin d’un PRO?

#CampagneCPA

En bordure de nos routes, l’Ordre des Comptables Professionnels Agréés du Québec (CPA) a déployé une campagne promotionnelle que j’adore!  Je trouve qu’elle vivifie une profession essentielle pour le succès des entreprises.

Elle m’a inspiré à leur écrire cette lettre …

Chers PROfessionnels de la traçabilité et de la mesure dans les entreprises,

Vos clients sont des PROies trop faciles pour les fournisseurs de services Web et numériques.

Un de mes clients possède plusieurs entreprises et a une équipe d’experts en technologie de l’information.  Il m’a récemment lancé un véritable cri du coeur:  “Comment faire pour ne pas se faire f….. par un fournisseur de services Web?”.

Je ne compte plus le nombre de chefs d’entreprises ayant investit dans des systèmes sensés améliorer leur PROfitabilité et qui n’ont généré que des PROblèmes. Malheureusement, une inversion de la séquence Gens, Processus et Systèmes (G.P.S.) ne favorise que les vendeurs de “solutions”; non la richesse et la valeur de vos clients.
Lisez la suite »

Peindre un tableau à SA façon!

Dans un des rares documents capturant le travail d’un créateur “live”, celui du Mystère de Picasso à réaliser ses oeuvres est particulièrement révélateur.

Il est captivant d’observer comment il gère son temps, l’espace pour livrer de la valeur et l’évaluation de son travail.

De façon aléatoire pour l’observateur et selon l’inspiration du créateur, ce dernier va ici et là avec sa main. Il prend le contrôle de la toile et exécute ses coups de crayon ou de pinceau selon une vision qui se clarifie progressivement.  Son processus de création est organique et systémique: non séquentiel.
Lisez la suite »

Pour être heureux: contrôle du temps, de l’espace et de l’évaluation

Une des raisons pourquoi je suis partie en affaires, c’était pour gérer mon temps et mes déplacements.  Je ne voulais pas avoir à justifier mes décisions.  Mes clients et mes résultats sont mes principaux indicateurs de succès et d’amélioration.

Je n’y avais jamais porté vraiment attention, jusqu’à la conférence (1h34) de Ewan McInstosh à Clair2012.

OK je suis entrepreneur pour avoir le contrôle sur le temps et l’espace, mais sur l’évaluation?  Oui!  Si je n’avais pas valorisé à mes yeux les habilités que j’ai développées de manière autodidacte pendant que mon entourage professionnel n’arrêtait pas de me décourager, j’aurais abandonné depuis longtemps.

Si Ewan vise à maximiser les apprentissages en redonnant ce contrôle aux apprenants, j’ai réalisé que la portée de cette découverte est encore plus importante.


Lisez la suite »

FOCUS20 – Reprogrammer les G.P.S. en éducation

1er octobre 2014 – Pour vous inscrire.

GPS pour se diriger et optimiser le chemin

Un GPS (Global Positionning System) nous permet de nous diriger rapidement dans un environnement inconnu et peut se reprogrammer selon de nouveaux paramètres.

Le G.P.S. (Gens Processus Systèmes) fait exactement la même chose et se reprogramme tout autant, mais pour une entreprise qui doit évoluer dans les environnements classiques et numériques.  Les connaissances et les habitudes des gens se reprogramment tout autant qu’une application numérique. Cette approche permet de générer autant de la valeur pour les gens que de la richesse pour les systèmes.

Affaires et éducation – symbiose naturelle et interdépendante

Ma première source d’inspiration pour lier le monde des affaires numériques à l’éducation est Patrick Giroux en janvier 2009. Dans la même journée et après avoir publié ce billet Internet ou le Web: des paradigmes à faire évoluer pour transiger!, Patrick y a fait écho en publiant celui-ci: Internet ou le Web: des connaissances à faire évoluer!  WOW!  Quelle synchronicité! Avais-je mis le doigt sur quelque chose d’important?


Lisez la suite »