Pourquoi un blog plutôt qu'un site Web?

C’est un billet récent de Ed Bajarana qui m’interpelle. Même si je ne le connais pas personnellement, j’aime bien son style d’écriture simple pour vulgariser l’univers des blogs professionnels aux travailleurs autonomes et aux chefs de PME.  Suite à sa permission, il m’avait inspiré « Venez bloguer avec nous! » que nous avions lancé dans le blog de la conférence annuelle de l’Association Canadienne des Gestionaires en Approvisionnement qui se tiendra en juin prochain.

Le blog, ce méconnu…

Un blog n’est pas écrit que par des éditorialistes ou des journalistes et n’est pas qu’un carnet de réflexions personnelles sur un sujet d’intérêt quelconque.  À l’instar de n’importe quel média, la valeur d’un blog est fonction de la qualité de son contenu.

Ce qu’il est!

Lorsqu’ils sont alimentés par des experts dans leur domaine, les blogs constituent autant de sources d’information crédibles et diversifiées.  Les blogs constituent également des environnements privilégiés par les consommateurs pour confirmer leur décision d’achat.

Comme me répète souvent Philippe Martin , un blog c’est d’abord un logiciel.  Dans une perspective de développement des affaires, l’utilisation de ce logiciel s’articule autour d’objectifs et d’un auditoire ciblé. De part sa structure technologique et de gestion du contenu, le blog constitue l’environnement Web à privilégier pour toutes les organisations.

Sur le plan technologique,  un blog permet:

  • aux moteurs de recherche de repérer plus facilement les mots clés s’y trouvant.  Chaque billet et chaque commentaire constitue autant de « porte » pour entrer dans votre univers professionnel;
  • d’auto-gérer le contenu sans l’assistance technique d’un webmestre;
  • la possibilité que les lecteurs intéressés puissent y ajouter du contenu par leurs commentaires ce qui signifie autant de mots clés supplémentaires pouvant être repérés par les moteurs de recherche;
  • d’y incorporer des pages d’information dites plus statiques;
  • d’offrir la possibilité aux lecteurs d’être informés automatiquement des nouveautés par flux RSS ou par courriel;
  • de partager le contenu plus facilement par une multitude de canaux et de réseaux sociaux pour propager la nouvelle.

Sur le plan des communications, un blog permet:

  • de raconter une histoire, votre passion, des cas vécus, des éléments non techniques contribuant à la décision du consommateur de transiger avec vous.  Vos clients sont des êtres humains n’achetant pas QUE vos produits ou vos services, mais ET surtout une expérience;
  • une tribune pour ceux voulant s’exprimer afin de renforcer votre image de marque ou pour bonifier votre réflexion ou pour se plaindre directement.  Dans ce dernier cas, c’est une occasion privilégiée pour intercepter l’insatisfaction, pour régler la situation, pour modifier votre combinaison produit/service au besoin et convertir l’auteur en « évangéliste ».
  • de construire et d’alimenter votre propre réseau d’oiseaux rares susceptible de créer une communication « épidémique ».

Vous disposez déjà d’un site Web; et alors!

Pour en profiter, le développement des affaires dans l’Internet requiert beaucoup plus qu’un site Web esthétique et bien positionné dans Google.  Les clients vous cherchent, vous comparent, transigent et veulent s’exprimer dans l’Internet.  Êtes-vous vraiment disposé à dialoguer avec eux?

Site Web vs blog

Un site Web est un environnement dont la diffusion de contenus statiques est contrôlée par des techniciens.  Un blog est un environnement dont la publication des contenus dynamiques et la gestion des commentaires sont contrôlées par les communicateurs.

Avec un site Web, on diffuse de l’information de façon unidirectionnelle dans un environnement où le client veut et peut diriger le dialogue .  Avec un blog, on ouvre le dialogue avec des gens intelligents susceptibles de nous améliorer et de parler de nous dans leurs propres réseaux sociaux dans le Web.

Ah oui, un blog peut-être destiné à des clients ou des partenaires externes dans un environnement Web ouvert et/ou à des « clients » internes à l’organisation dans un environnement Web privé.

Ceci dit, devriez-vous démarrer votre blog d’affaires?

En fait, c’est la question à l’origine du billet de Ed. Ce qui m’a plu, c’est qu’il propose un plan pour tester vos habilités et votre intérêt à bloguer.  Idéalement et comme une équipe est toujours à son image, c’est le chef d’entreprise qui devrait se pratiquer pour « goûter » au potentiel de ce média bi-directionnel.  Même s’ils ne sont pas nombreux, vous pourriez vous inspirer des blogs de Yves Carignan et de Michel-Edouard Leclerc .

Je sais, ce ne sont pas tous les chefs d’entreprises qui ont le goût ou le talent pour l’écriture.  Un blog corporatif pourrait très bien être géré par quelqu’un d’autre dans l’organisation.  Un blog peut également être le fruit d’un collectif d’auteurs sélectionnés.  Finalement, il existe même des entreprises spécialisées pour rédiger le contenu pour d’autres.

Comme dirait encore Philippe Martin, « N’ayez pas peur! ».   Vous pourriez vous laisser prendre au jeu.  Qu’en pensez-vous?

Commentaires

Bien d’accord. Étant moi-même novice dans le ‘blogunivers’ ce genre de réflexion me fournira des pistes pour orienter ma ‘blogexpérience’ et rendra (je l’espère) mes écrits intéressants pour ceux qui me liront. Je peux déjà témoigner que l’expérience est très enrichissante mais demande de la discipline et que ce n’est pas toujours facile de publier au travers des tâches d’un chef d’entreprise.


Ce n’est qu’une question de pratique et d’habitudes. En plus des avantages propres au blog, la veille et la recherche que nous faisons pour écrire les billets les plus intéressants possibles, nous rendent meilleurs professionnellement et personnellement.

À lire ton dernier billet, je constate que la « viande » s’installe progressivement et que j’ai de plus en plus de plaisir à te lire. Je ne peux que t’encourager à poursuivre l’expérience. Tu y découvriras des avantages insoupçonnés pour le moment.

Pour faire une variante de ta propre philosophie: un blog est simple, c’est l’analphabétisme Web des dirigeants qui complique leur apprivoisement. L’ignorance stimule la crainte et la connaissance renforce le plaisir!


Le choix un moyen de communication découle de la stratégie de communication qui elle découle de la stratégie marketing. Proposer un blogue au lieu d’un site Internet traditionnel sans même connaître les objectifs désirés ce n’est pas une bonne approche. Le Blogue est un moyen pour atteindre certains objectifs en particulier tout comme le site internet en est un autre pour atteindre d’autres objectifs. Il ne faut pas mélanger les choses 😉


[…] This post was Twitted by PhilippeMartin […]


@Éric Merci pour cette précision.

Afin de permettre aux chefs d’entreprises de prendre une décision éclairée, il importe qu’ils connaissent les nuances entre ces deux « véhicules » de communication. Sinon, ils se font « vendre » le modèle et la technologie que l’entreprise de communication maîtrise. De plus, il ne faut pas oublier que ces deux manières de livrer du contenu Web peuvent coexister harmonieusement sous la même adresse.

Naturellement, on ne développe aucune présence Web (site, blog ou autre) sans plan de match marketing adapté à un environnement où l’acheteur veut et peut diriger le dialogue.

Toutefois, avec la capacité d’y gérer des pages statiques, la possibilité d’exclure la section des billets au besoin, sa performance dans les moteurs de recherche et le nombre de professionnels qui ne cessent de l’optimiser mondialement, je préfère contrôler la gestion du contenu dans un logiciel de blog performant comme WordPress.

Avant l’arrivée des blogs et sans vouloir être sexiste, j’ai toujours affirmé qu’un site Web était davantage une réceptionniste qu’un dépliant promotionnel électronique. Il est difficile de converser avec un dépliant.

Le blog nous permet le genre d’échanges intéressants et profitables que nous avons présentement. Il contribue aussi à dévoiler d’autres aspects de l’auteur progressivement. Merci pour ton précieux concours et au plaisir de te croiser au prochain Yulbiz!


@Éric: quand tu regardes la majorité des sites web de PME, je parle des 50 % au Canada qui en ont, c’est toujours pareil: mission, nouvelles,équipe, mandats, clients, contact, aucune valeur ajoutée, bref un pamphlet numérique. La nouvelle génération des blogs entre autre sur WordPress, permet d’avoir toujours ces sections statiques tout en engageant un dialogue avec les clients-prospects par le biais des commentaires sans oublier l’interface avec les médias sociaux. Le ROI d’un blog dans ce contexte m’apparait plus important.


@Philippe au risque de me répéter ça dépend des objectifs d’affaires.

Aussi dans le cas d’un blogue il faut tenir en compte des coûts de la mise à jour de ce dernier qui demande beaucoup d’énergie et de la constance. Un blogue qui n’est pas nourri risque de nuire à l’image de l’entreprise.


@Éric Merci encore pour ta contribution.

L’inertie à renouveler le contenu d’un environnement Web (blog ou site) nuit à l’entreprise et comporte des coûts sur l’image de marque et en perte de clients difficile à évaluer. Depuis le début, les bénéfices d’un environnement Web sont proportionnels à l’animation de contenus de qualité.

Attention, on ne lance pas un blog d’affaires sans formation et sans apprivoiser ce média. L’ignorance stimule la crainte et c’est pour renforcer la connaissance Web des chefs d’entreprises que j’ai amorcé mon blog.

Au risque de me répéter et parce que c’est lui qui en est l’âme, il est préférable qu’un chef d’entreprise contrôle la gestion de son contenu inspirant que de dépendre constamment d’une ressources externes dans ce domaine. Le contenu peut être rédigé par lui et/ou par un groupe d’auteurs internes sélectionnés. Dans le dernier cas, cet exercice contribue à l’esprit d’équipe et à la synergie de l’entreprise; deux autres avantages importants.


@Luc

Hum, je trouve ça utopique. La plupart de mes clients qui dirigent une entreprise, non pas le temps n’y l’intérêt d’entretenir un blogue. Dans cette optique qui est qu’on fait? On les éduque? Bien, mais une fois qu’ils sont au courant des biens fait d’un blogue d’affaires, ont-ils plus d’intérêt?

Je suis favorable au blogue et je crois sincèrement qu’un tel outil peut effectivement contribuer au développement des affaires d’une entreprise. Cependant, j’aimerais juste insister sur le fait qu’un blogue ne peut systématiquement être meilleur qu’un site Internet informatif et plus statique.


@Éric On a toujours le temps pour ce qui nous passionne et ce que nous considérons important. C’est loin d’être utopique. Évidemment, il y a une courbe d’apprentissage à respecter. Je suis de nature patiente. 😉

Pour « voir » leurs intérêts, les chefs d’entreprises doivent d’abord y « goûter » en lisant des blogs et en les commentant comme tu le fais. En plus d’être un excellent exercice de veille stratégique, concurrentielle et/ou technologique, ils auront une base de connaissances pour pondérer les options qui s’offrent à eux pour gérer leur environnement Web.

Ils pourront alors sciemment décider de laisser le contrôle de leur environnement de communication Web en sous-traitance ou de le gérer complètement à l’interne tout en profitant de tous les autres avantages mentionnés précédemment.

Merci encore pour tes commentaires. Ils m’ont permis de te découvrir et de me stimuler à lire ton blog 😉


Bravo pour ce texte complet et accessible!
Vous écrivez: Un site Web est un environnement dont la diffusion de contenus statiques est contrôlée par des techniciens. Un blog est un environnement dont la publication des contenus dynamiques et la gestion des commentaires sont contrôlées par les communicateurs.
J’ajoute la nuance suivante: les blogues associés aux médias traditionnels sont tenus de respecter la politique éditoriale de leur employeur…
Pour moi, la principale différence entre un site web et un blogue, c’est que ce dernier est moins pollué visuellement que le premier.


@Merci Diane pour vos commentaires.

En réponse à la question que se posait Yves Carignan dans son blog récemment, je crois qu’un blog d’affaires doit également être balisé par une politique éditoriale au profit des lecteurs ciblés. Ainsi, cela augmente la probabilité de transformer la communauté de lecteurs en « tribu » stimulante. 😉


@Éric Taquin va! 😉

Plusieurs concepteurs de sites Web de première génération se sont développés une base de « locataires » de leurs services plus qu’intéressante et payante de façon récurrente. Changer la structure de programmation et rendre leurs clients plus autonomes sur la gestion du contenu les obligeraient à réviser une partie de leur modèle d’affaires et quitter leur zone de « confort ».

Pour certains de ces professionnels qui alimentent les communications dans un blog et qui ont « goûté » à la dynamique, ils sont en excellente position pour proposer les alternatives selon le meilleur intérêt de chaque client. Pour les autres, même s’ils sont potentiellement tous capable d’implanter un « logiciel » de blog, ils ne pourront malheureusement vendre que ce qu’ils maîtrisent.

Nous sommes d’accord que le meilleur outil ne compense pas pour une pauvre(ou absence)stratégie. Comme je ne cesse de le répéter, l’ignorance stimule la crainte.

Si un chef d’entreprise ne connaît pas l’existence et l’importance stratégique d’un blog, il ne pourra pas faire un choix éclairé pour l’environnement Web de son entreprise en fonction d’objectifs précis. C’était le but de ce billet.

Merci encore pour ta contribution! 😉


@ Luc

Luc, Luc, Luc…

Je penses qu’on pourrait poursuivre ce débat bien longtemps 😉

Au plaisir


J’aime bien vous lire ! En tant que gestionnaire qui a un blogue personnel et dont son entreprise a un blogue corporatif en français, en anglais et « un peu » en espagnol, je peux vous dire que cela exige du temps, de la discipline et qu’il n’est pas toujours évident de tenir les employés en haleine avec cet outil.

Le blogue, comme le site Internet de l’entreprise, doit être vivant et mis à jour fréquemment. Dans notre cas, cela exige l’implication de la direction et nous sommes à regarder à intégrer de nouveaux employés qui auront comme objectifs de bloguer d’améliorer notre présence dans les médias sociaux et les wikis de l’entreprise ! Le Web 2.0 aura ses objectifs au même titre que n’importe quelle division de l’entreprise !

Quelqu’un m’aurait dit cela il y a deux ans et je lui aurais ri en plein visage ! Mais nous y sommes et vos propos confirment ma pensée!

Continue Luc, ça m’inspire ! ;o)


@Yves Merci pour ta contribution et ton encouragement. Ton audace, ton énergie et vos initiatives m’inspirent tout autant. Elles devraient également inspirer tous les chefs d’entreprises; peu importe leurs secteurs d’activités.


Je pense aussi utiliser les blogs pour la communication
A vous lire ça implique bcp de temps


@Innova-Web (Quel est votre nom? Ne soyez pas timide.) Nous consacrons du temps aux personnes et aux projets que nous jugeons importants. Si vous ne prenez pas le temps de bonifier régulièrement le contenu de votre environnement Web, est-ce que le Web est fait pour vous? Si oui, imaginez votre aventure blog comme un marathon et non comme un sprint. Vous vous laisserez prendre au jeu progressivement.


Je ne suis pas timide , j’observe simplement les évènements, je contacte qu’avec l’arrivée des blogs « L’internaute agît,participe, une relation s’installe » Il faut utiliser les outils du web pour la communication.
Une association ou autre doit avoir un site , mais aussi un blog ,la relation est plus souple et fluide.


@Michelle Un blog est un site qui dévoile et inspire davantage qu’un site « conventionnel »; toujours faut-il avoir le goût et un certain talent pour l’écriture.

Même si je sais que je ne gagnerai pas un prix Pulitzer, j’ai beaucoup de plaisir à partager ce qui me passionne au profit de celles et de ceux qui veulent bien se laisser apprivoiser.

Je vous souhaite le meilleur des succès dans votre entreprise.


Bonjour à tous! Je suis un de ses dynosaures qui ne connait rien à la nouvelle technologie. Blog, Page Web, c’était du chinois, ce l’est encore, mais je suis d’accord qu’il faut sortir de notre zone de confort et commencer. Je vous lis et je me dis qu’un blog c’est mieux. C’est en effet plus vivant. J’aimerais savoir comment faire promouvoir mon entreprise de formation en bureautique et simple comptable en utilisant des blogs, et lequel devrais-je utiliser. Car j’imagine qu’il y a plusieurs blogs pour des sujets données…Une remarque,c’est peut-être la peur de faire des fautes de françcais qui rebute les gens à écrire dans un blog . Merci à ceux qui peuvent m’instruire.


Chère « dinosaure ». Sachez que l’apprivoisement de ce passionnant univers qu’est le Web n’est limité que par l’attitude de ses explorateurs et non par l’âge! 😉

Histoire d’améliorer vos connaissances et avant de vous lancer dans l’aventure de bloguer, je vous suggère d’en lire beaucoup et, comme vous venez de le faire si généreusement, d’en commenter. Vous comprendrez mieux la dynamique et ça vous inspirera pour développer votre structure de contenu.

Pour la promotion de votre entreprise, les clients ne veulent pas simplement « acheter » vos compétences, mais, et surtout, vos valeurs et la qualité de la relation à transiger avec vous. Quoi de mieux qu’un blog pour vous dévoiler progressivement.

Dans cet esprit, je vous suggère également de vous procurer et de lire Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires écrit par des professionnels que je respecte profondément.

Finalement, les blogs figurant dans ma « blogroll » à droite de mon blog comportent plusieurs styles et modèles pour vous inspirer. Je n’y ai mis que quelques trésors à découvrir.

Je vous souhaite une exploration profitable!


Superbe article.Je suggere aussi la lecture de cet article qui expose les raisons de se doter d’un blog d’entreprise http://bit.ly/dEvIQ


@ernesto Merci pour votre commentaire et pour votre contribution à la blogosphère!


Bonjour,

Votre conversation m’a fait comprendre l’intérêt de favoriser plutôt un blog pour notre association, par rapport au site que nous avons déjà, mais qui n’est pas facile à gérer par nos membres animateurs!
Merci.

JC Gentis


Vraiment très sympa


Bonjour,

Merci pour votre article très intéressant ! Je pense que le blog est complémentaire au site internet. D’un point de vu marketing, le blog est plutôt à titre informatif pour les lecteurs et le site internet pour vendre des prestations.
Bonne continuation à vous.

Cordialement Jérémy


Merci Jérémy pour votre commentaire.

Je suis d’accord avec la complémentarité de ces deux gestionnaires de contenus, mais pas avec votre vision.

Un blog n’est pas qu’informatif. Il offre la possibilité de stimuler des conversations et de partager des histoires plus vivantes que la simple description statique d’une offre. D’ailleurs, votre intervention me stimule à poursuivre la réflexion. 😉

Cette capacité de converser non-exploitée par les entreprises prive ces dernières d’un environnement de veille stratégique pour être à l’écoute de leurs marchés et pour s’ajuster au besoin.

On n’achète jamais qu’un produit, mais une expérience. Le blog est justement puissant pour illustrer des expériences qui interpellent les lecteurs.

Si on publie généralement pour attirer l’attention, partager nos découvertes et raconter des histoires sur ce qu’on fait et sur nos valeurs développent les liens.

Cordialement.


Bonjour,

Étant dans le domaine des communications depuis bientôt 10 ans, je suis d’avis que le blog est complémentaire au site Internet et ne devrait en aucun temps le remplacer. Les deux sont complémentaires et permettent un meilleur référencement, en plus, d’une interactivité stimulante avec ses clients.

Toutefois, avant de bénéficier de cette interactivité, il faut du temps pour alimenter cet outil et attirer des adeptes (puis les garder!). Il faut, en effet Luc, leur apprendre quelque chose et leur faire vivre une expérience positive. Alors, à ce moment-là, ils reviendront et deviendront des ambassadeurs.

J’aimerais en savoir plus sur la politique éditoriale!

Merci!


Merci Paméla pour tes contributions.

Le blogue n’est pas à la portée de tous. Une personne ne sachant pas écrire ne pourra pas alimenter un blogue. Il serait préférable de gérer un canal Youtube s’il est davantage « vidéogénique » 😉

Il y a une énorme différence entre un blogue nourrissant l’intelligence d’un réseau et invitant les membres de ce dernier à converser VS un blogue qui ne fait qu’auto-promouvoir ses produits et services. Dans le dernier cas, il s’agit plutôt d’un site Web qui renouvelle son contenu de façon plus dynamique.

La prémisse du succès d’un blogue est la qualité d’écoute (veille) pour stimuler sa « tribu » et pour converser avec ses membres.

Pour la ligne éditoriale, trois aspects sont à considérer:
– qui représente-t-on (éthique et intégrité)?
– à qui s’adresse-t-on?
– quels sont les objectifs?

C’est une discussion intéressante à avoir en équipe 😉

Je fais une distinction entre ligne et politique éditoriale: http://aryane.com/a-propos/

Finalement, ce n’est pas parce qu’un blogue n’est pas commenté qu’il n’est pas lu. Les commentaires démontrent la force du lien entre les lecteurs et l’auteur.

Écrire un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)